L’Université Flottante

Dans une ville où les étudiants représentent 20% de la population (60 000 environ), le lien entre les différents espaces de savoir est à créer – universités, écoles sont très peu en contact… La place de l’Université (et des écoles) dans la cité et la fabrique du territoire restent à inventer. Que serait une université de territoire ?

Il s’agit de faire naître une nouvelle université qui ne serait pas une université de plus mais le lien entre les lieux de savoir, de recherche et de transmission. L’Université Flottante collecte et incarne les savoirs et savoirs-faire d’un territoire. Elle rend visible, sensible et accessible au grand public les recherches et les initiatives qui maillent une ville ou une région.

Où ?

Nous imaginons la vallée de la Vilaine comme un territoire pilote pour tester un prototype de cette Université Flottante.

Dans l’idée de « faire école partout », cette université diffuse relie les lieux de savoirs, crée un autre rapport à la connaissance, propose des cadres d’expériences comme mode de faire et d’apprendre. La Vilaine peut devenir un fil rouge entre les lieux de transmission (les universités, l’école d’architecture, le campus de Ker Lann, la MJC La Paillette, les Champs Libres…) L’eau invite également à imaginer un autre rapport à la connaissance – fluide, liquide, en tous cas plus poreux entre les disciplines, les approches, les positions. L’Université Flottante c’est un espace temps inédit pour fabriquer sur/dans/autour de l’eau des expériences de partage et de transmission.

La vallée de la Vilaine a toujours nourri la ville de Rennes, tout comme la ville a permis à la vallée de se développer : les nombreuses carrières qui ont fourni en schistes, en sable et en pierre ont considérablement modifié le paysage. La ville est devenue un négatif de la vallée de la Vilaine.

Comment ?

Ce projet s’invente en plusieurs étapes et escales. Peu à peu une communauté d’étudiants et de professeurs apparaissent. Chaque participant de chaque Université Flottante est invité à devenir « maître- ignorant » de la suivante. Ainsi ce constitue peu à peu une communauté contributive.

Pourquoi ?

Les fleuves ont toujours été au cœur de l’aménagement des villes et des territoires, c’est pourquoi ils portent en eux une mémoire. Aujourd’hui, chaque ville et chaque métropole veut reconquérir ses rives sans pour autant recréer des mobilités fluviales.

L’Université Flottante a pour vocation de faire un tour de France par les fleuves et voies navigables. Elle écrit peu à peu une encyclopédie des fleuves. Dans chaque territoire où elle s’incarne, elle fait émerger les savoirs sous la forme d’un colloque suivi d’un workshop de construction où est bâtie une architecture utopique qui est le lieu d’archivage et de vie de cette université. Cette architecture flottante voyage, dérive et s’active d’escale en escale.